english colombia france
13 Noviembre 2019

Carnet de voyage: Une famille à l’hostel Casa Kayam

Récit d’une famille en voyage sur le continent sud-américain et de passage à Guatapé

family at the top of penol rock in Guatape

Qui somme nous ?

Une petite famille de voyageurs Français venue de la région Tourangelle.
Tout d’abord, il y a Benoit 38 ans, Eléonore 30 ans et le petit nouveau de la bande Tiam, un petit garçon débordant d’énergie d’un an et demi. Après plusieurs années à voyager en camion sur les routes d’Afrique et d’Europe de l’Est, nous avions tous les deux repris nos vies bien rangées depuis quelques années. Eléonore dans le social, et moi dans le commerce. A la naissance de Tiam, tout est allé très vite. Le boulot et ses journées interminables nous ont donné l’envie de changer de vie, de reprendre le voyage mais cette fois-ci à trois. Nouveau projet, nouvelle vie.

Le projet, l’aventure

Les préparatifs du voyage

Nous avions tous les deux pas mal voyagé avant l’arrivée de Tiam.
Eléonore ayant vécu plusieurs années en camion et notamment en Afrique, nous avions depuis longtemps, l’envie de repartir. Mais où et comment ?
Nous avions quelques idées d’installation à l’étranger mais rien de concret.
Un soir, peu après sa naissance, nous nous somme posés afin de discuter « d’avenir ».
C’était évident, nous voulions repartir et partager cette expérience avec lui. Pour le faire grandir, pour nous faire grandir.
Depuis plus d’un an nous préparons notre départ à trois. Nous décidons de partir pour 8 mois. Deux choix s’offrent à nous: Un road trip en Asie ou en Amérique du Sud ?
Pas mal de monde pense que l’Amérique du Sud est un continent instable mais nous décidons de nous lancer à travers les Andes et de nous faire notre propre avis. L’idée est de commencer par la Colombie puis descendre petit à petit vers le bout du monde, à Ushuaïa, en Argentine en passant par l’Équateur, le Pérou et le Chili. Nous abandonnons la Bolivie pour des raisons médicales ; Tiam étant trop jeune pour supporter des altitudes aussi élevées.
Un an de préparation, de sacrifices, de stress, un déménagement, deux démissions et une recherche de camion plus tard, nous voilà arrivés en Colombie.
Après une longue réflexion, nous décidons d’acheter un van sur place afin d’être libres de nos mouvements mais aussi d’apporter des repères à notre famille.

Voyager en van en Colombie

Le van est acheté directement à Bogota à un couple de Français. C’est là que commence l’aventure d’une vie.
Après quelques galères de papiers, nous commençons par l’Est de la Colombie et le Canyon de Chicamocha. Dans cette partie du pays, nous traversons des villages où peu de touristes s’aventurent (les avantages du Van). Rencontres authentiques parfois insolites.
Mais les routes ici ne sont pas toujours simples et les distances pas tout à fait les mêmes qu’en France. Plus de 4h pour faire 200 kilomètres sans compter les travaux interminables. Nous nous faisons arrêter à plusieurs reprises par la police. Parfois juste pour nous serrer la main ou nous demander d’où nous venons.
Pas facile tous les jours avec une petit bonhomme qui veut courir non-stop. Les paysages s’enchaînent et nous commençons à prendre nos marques dans ce petit espace.
Puis cap sur la côte caraïbes et ses plages de sable blanc.

La cote caraïbe avec un enfant en bas-age

Du petit village de Minca au cœur de la Sierra Nevada à l’authentique ville de Carthagène des Andes. Beaucoup plus touristique mais agréable à visiter.
La vie en Colombie est plutôt calme. Un pays idéal pour voyager avec des enfants puisque tous les colombiens sont très attentifs à leur bien-être. Les rencontres s’enchaînent au côté de Tiam. Le climat est agréable et nous nous sommes très bien adaptés à la nourriture locale. Ici, les fruits sont tellement bons et vous pouvez manger un plat du jour pour 10000 COP (env. 2,60€). Il y a tellement de choses à voir et à faire. Tout, ou presque, est accessible même avec un enfant en bas-âge. Des grandes randonnées dans la forêt humide du parc de Tayrona aux ruelles escarpées et colorées de la Comuna 13 de Medellin.
Nous avons pris la décision de ne pas faire l’Amazonie au grand regret d’Eléonore. Nous nous voyons mal partir 3 jours en trek avec le paquet de couches…

 

women with is son climbing waterfall with a rope

 

I Overlander, une application indispensable

Nous utilisons une application indispensable quand on voyage en van. Elle permet de retrouver tous les endroits free, les campings et les hostels dans le monde entier. Nous avançons tranquillement, en alternant camping et nuits sur les plages désertes.
Après 1 mois et demi de voyage à travers la Colombie, nous d

écidons de descendre tranquillement en direction de l’Équateur. En route vers la ville de Medellin. Une ville complexe et tellement intéressante. Il y en a pour tous les goûts. De la place Botero et ses sculptures toutes en rondeurs au très festif quartier El Poblado. Après deux jours passés dans ces rues aux maisons de briques, nous décidons de visiter Guatapé et son terrible rocher.

 

De Guatapé à l’hostel Casa Kayam (Là où il fait bon vivre)

Lors d’une rencontre avec un couple de voyageurs sur Medellin, ils nous parlent de cet hostel ou il fait bon de passer. La Casa Kayam, repère d’artistes d’après l’application. Après seulement 2 heures de route, nous voilà arrivés dans cette grande casa colorée et animée.

Il y a de la place pour les camions et surtout, ils acceptent les enfants de moins de 10 ans (chose plutôt rare dans les hostels). Ici, on trouve de tout et pour tous les budgets (hamacs, dortoirs, chambre individuelle et emplacements pour les tentes). Tout est ouvert sur l’extérieur. Une grande terrasse couverte s’ouvre sur le jardin où les tentes sont installées. Une borne d’arcade est en libre-service et nous découvrons une cuisine intégralement équipée. Un des volontaire a même utilisé son savoir-faire pour restaurer le vieux fourneau à l’extérieur. Un bonheur pour tous les voyageurs.
Un endroit chill a été aménagé afin de profiter des quelques livres et instruments à notre disposition.
Ici la règle est simple : le respect de tous. Chiens, chat et chevaux vivent en harmonie.
On sent une atmosphère tranquille, où il fait bon vivre. Un endroit idéal pour une famille de passage qui aime être avec du monde tout en alliant confort et tranquillité. A seulement 20 minutes du centre de Guatapé à pied (mais pas d’inquiétude  le service de tuktuk est au rendez-vous). L’hostel dispose de tous les services dont nous avons besoin (surtout d’une lavanderia, avec nos 8 kilos de linge sale).

Les alentours de l’hostel Casa Kayam

Nous avons décidé d’y rester quelques jours afin de nous reposer avant de reprendre la route mais aussi pour nous permettre de découvrir les multiples activités à faire dans ce département d’Antioquia.

Le rocher du penol

A seulement 45 min à pied de la casa Kayam (ou 10000 COP en Tuktuk), se trouve une des attractions phare, la Piedra del Penol.
Le terrible rocher avec ses 740 marches. Autant vous dire qu’avec le porte bébé, à vous la silhouette de rêve !
La vue y est tout simplement immanquable. De là-haut, on aperçoit le lac de Penol parsemé de petits îlots verdoyants.

 

women with child get up stairs of the rock of penol in Guatape

 

Le lac et le village de Guatape

Nous somme partis une journée en van afin de découvrir les abords du lac. Quand le soleil est au rendez-vous, vous pouvez même vous y baigner.

Le village de Guatapé est très calme la semaine et se remplit le week-end. On peut y entrevoir des ruelles colorées et les célèbres « Zocalos » sur les murs des maisons. Ici, on retrouve une multitude de restaurants et de petits commerces en tout genre.

Vous pouvez aussi partir pour une découverte du lac en bateau. Nous avons opté pour la randonnée afin de découvrir les cascades proches de la Casa Kayam. A seulement 45 minutes de marche, nous voilà les pieds dans l’eau claire du rio.
La proximité avec la ville de Medellin (seulement 2 heures de bus) fait de Guatapé, un endroit agréable pour se poser.

De retour a l’hostel Casa Kayam

 

Child practicing skate-board at the hostel Casa Kayam in Guatape

 

L’hostel est particulièrement chaleureux. Dès notre arrivée, nous sommes accueillis par un volontaire. Il nous fait une visite complète de l’établissement et nous indique même les quelques randonnées à faire dans les alentours, un vrai plus.
La Casa Kayam semble être le repère des backpackers du monde entier.
Tiam passe son temps à jouer avec les raquettes de ping-pong et le skate board en libre-service pendants que j’observe les différents graffs d’artistes passés par là.

Ici, l’artisanat a toute sa place, vous pouvez déguster du vrai fromage Franco-colombien ou bien vous ravitailler en produits naturels faits main.
Un étage en dessous, le projet de studio d’enregistrement avance à grand pas. La Casa Kayam est vraiment un repère d’artistes.

Finalement, au bout de deux jours, nous décidons de prolonger de quelques jours supplémentaires notre séjour ici afin de profiter à fond de cette ambiance mais aussi de la ville de Guatapé.

Nous avons particulièrement aimé l’ouverture d’esprit de la Casa Kayam. Nous nous y sommes sentis comme à la maison. C’est tellement important après plusieurs mois de voyage. Cet hostel est vraiment ouvert à tous. Nous n’avons pas été dérangés par les autres voyageurs car tout le monde y a sa place (même notre petit bolide !).

Merci à Lorèn, Jérôme et toute l’équipe de volontaires pour l’accueil et la bonne humeur.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Tweet
Pin
Share